Lo shaadi aayi

Il y a trop longtemps que je ne suis pas venue ici. Autant dire que vous allez avoir de la lecture mes petits chapatis.

Ces deux dernières semaines, j’ai réalisé plusieurs des choses que je voulais faire en Inde.

J’ai vu un film Bollywood au cinéma ! « Fan« , le dernier film de la superstar Shah Rukh Khan. Et c’est, en plus, un bon film. On est loin des bolly classiques, pas de musique ni de danse, mais une histoire à laquelle on accroche et un acteur une fois de plus très impressionnant. Il faut quand même que je vous raconte une séance de cinéma en Inde. Déjà, toute la famille est là, même les bébés (alors que le film n’était pas franchement adapté…). On mange, on parle, on applaudit, on se lève… Autant dire qu’il se passe tout ce qu’on déteste en France. Et un film en hindi sans sous-titres, ça se fait, même si on loupe évidemment les subtilités de l’intrigue.
Le soir, on a regardé  » Cars » à l’orphelinat… agglutinés dans une petite pièce sans air. J’ai bien cru me vider du peu d’eau restant dans mon corps. Je suis toujours étonnée du besoin qu’ils ont de se coller à nous…même quand il fait chaud! Mais bon, vous avez vu leurs sourires, comment leur résister?

Nous sommes allés nous balader à Delhi, plus précisément à Lodi Garden. C’est un grand jardin, calme (ce qui est un luxe) organisé autour des restes de tombes et mosquées de la dynastie Lodi. C’est aussi le lieu des rendez-vous romantiques; tous les couples de jeunes adultes semblent se retrouver là, à l’abri des regards familiaux. Comme nous étions dans un beau quartier, on en a profité pour se faire un resto amélioré. Tenez-vous bien, « resto amélioré  » = 17 euros. Oui, nous avons payé cher…pour l’Inde.

image

image

image

image

En trois jours, nous avons été invité à deux mariages! D’ailleurs en ce moment, il y a des mariages partout, il semble que ça soit la saison. Ma conclusion est: je ne rêve pas de me marier, mais si je me marie, je veux un mariage indien!
Je ne parlerai que du premier mariage, car l’autre s’est un peu moins bien passé. Nous avons été accueillis par la famille de façon royale. Puis par les invités, comme si nous étions de véritable stars: je n’ose imaginer le nombre de portables contenant des photos de nous. Et vous savez quoi? Je ne veux pas devenir célèbre, c’est beaucoup trop fatiguant. Assez tard dans la soirée, le marié arrive en grandes pompes: dans ce cas, une calèche tirée par des chevaux blancs. Et il faut attendre un bon moment avant de voir la mariée arriver, accompagnée des femmes de la famille. Ce qui frappe, c’est la tristesse sur son visage. Il faut savoir qu’elle doit avoir l’air triste; quittant la maison de ses parents, elle ne peut pas sembler heureuse. Concrètement, elle passe donc la soirée à faire la gueule. Oui, ça donne de très jolies photos…Le marié l’accueille, et après quelques minutes les voilà unis. Ça parait très simple, mais en réalité le mariage peut durer de trois à sept jours avec toutes les différentes cérémonies. Et la dot? Et bien tu comprends que ça coûte cher d’avoir une fille: ce soir-là, il s’agissait d’un 4×4 ( je vous vois venir, la voiture, pas le gâteau…).

image

image

image

image

Et voilà! C’est à vie!

J’ai fait la rencontre de singes aussi! Nolwenn, éclaire-nous, quel est leur nom? Ils sont à Faridabad où ils ont investi un temple. Ils étaient réellement mignons, pas agressifs. Bon,dès que tu n’as plus à manger tu ne les intéresse plus, mais au moins ils sont gentils. Et au coucher du soleil, dans un endroit étonnamment calme…ce moment a fait du bien.

image

Avec tout ça, je n’ai pas pu aller à l’orphelinat. Or, je sais que la création du lien, c’est fragile, on ne peut pas le laisser s’effilocher avec le temps, il faut le renforcer au quotidien (cette réflexion n’est pas uniquement professionnelle hein 😉 ). Et finalement tout va bien, ils sont toujours autant demandeurs. Et aujourd’hui, j’ai appris à écrire mes premiers mots en hindi grâce à eux!
Ça n’est pas toujours facile à l’école, mais j’essaye de mettre en place des choses pour réguler les troubles du comportement et adapter les activités à leurs besoins. Et quand je doute, leurs câlins me rappellent pourquoi je suis là et ai choisi ce métier.

La bonne nouvelle: nous sommes désormais cinq Francaises! Et vous savez quoi? Ça fait du bien, et j’apprécie de pouvoir communiquer dans ma langue maternelle, même si je dois sans cesse passer de l’anglais au français (mon cerveau fait une bonne gym quotidienne).

image

Publicités

2 réflexions sur “Lo shaadi aayi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s