Je suis repartie

Pour voyager à moindre frais, tout en étant payée, j’ai opté pour les colos à l’étranger. Rien de plus simple, il suffit d’avoir le BAFA, de l’expérience en animation et avec les ados et hop, direction le monde! Ma direction a été la Grèce, et plus précisément les Cyclades. Après une nuit à Athènes, nous avons pris le ferry direction Naxos. Il s’agit de la plus grande île des Cyclades. On dit que Zeus y a passé son enfance et Dionysos y serait né; c’est également là qu’Ariane aurait été abandonnée par Thésée après l’avoir aidé à vaincre le Minotaure (et encore une qui s’est fait avoir…).

C’est à Chora que nous avons posé nos bagages, au camping. Et autant le dire tout de suite, du camping à la belle étoile, tous ensemble sur des bâches. Pas de toiles de tente pour les aventuriers que nous sommes. Cela m’a permis de retrouver des sensations de l’Inde: la poussière et donc les noeuds dans les cheveux et des difficultés à se sentir propre.

IMG_1322.JPG

Voilà, notre 5 étoiles et plus

Chora est une jolie ville, il faut se perdre dans ses ruelles pour découvrir plein de coins et recoins. L’intérêt, est le kastro, autrement dit la vieille ville, construite pas les Vénitiens en 1207. Bon, ça n’est pas non plus immense et le tour est vite fait. Surtout quand…les églises sont fermées en plein après-midi et que le musée archéologique n’ouvre que 2 jours dans la semaine.

Du coup, il faut redescendre vers le port. De là, on aperçoit la porte d’Apollon-Palatia, vestige du temple du même nom (c’est ici que Thésée aurait abandonné Ariane, le salaud). Quand on y monte, on a une vue panoramique sur la ville. Et comme tout le monde a la même idée, il y a foule au moment du coucher du soleil…

IMG_1332.JPG

IMG_1333.JPG

IMG_1336.JPG

La porte d’Apollon

C’est un  très gros point noir des Cyclades: les touristes. Il y a du monde, et énormément de Français. Pour le dépaysement total, on repassera.

A Naxos se trouve le point culminant des Cyclades: le mont Zeus, un peu plus de 1000m. Il faut se lever tôt pour le prendre d’assaut, sous peine d’être terrassé par la chaleur. Il n’y a pas un point d’ombre durant la montée. Si je n’avais qu’un seul conseil: prévoir de l’eau en quantité. Sans que ça soit la rando la plus difficile qui existe, ça n’est pas non plus une balade de santé. Mais la vue au sommet en vaut la peine. Et puis qui sait, peut-être qu’on se rapproche un peu plus de l’Olympe?

IMG_1326

Le reste de notre temps sur l’île a été consacré à la plage. Celle de Mikri Vigla en particulier est très jolie et agréable. Il paraît que c’est une plage de surfeurs…personnellement, je les cherche encore.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s