Là où bourdonnaient les Scarabées

En août, direction l’Angleterre, toujours accompagnée d’une vingtaine d’ados. Londres, Oxford, Liverpool, SummerCamp…Sous toiles de tentes et vêtements un peu plus chauds qu’en juillet. La légendaire pluie anglaise ne nous a pas trop embêtée, mais qu’est-ce que j’ai eu froid!!! (en même temps, depuis le mois de mars je vivais plus ou moins entre 35 et 48°C…).

Nous avons passé une journée à Liverpool. Lorsqu’on arrive sur les docks, on ressent très clairement l’ancienne ville industrielle . Cependant, les quais ont bien été réaménagé, et il n’est pas désagréable de s’y balader. Entre les musées, les boutiques, les restos…il y a de quoi faire.

Liverpool, c’est aussi un ancien important comptoir de la Traite négrière et du commerce triangulaire. On peut en savoir plus sur ce passé au Musée de l’Esclavage. Comme beaucoup de musées en Angleterre, celui-ci est gratuit. Et passionnant. Malheureusement, nous avions peu (pas assez) de temps devant nous, car j’aurais pu y rester des heures. La parole y est donnée aux descendants d’esclaves, on revient sur la Traite (l’inhumanité me laisse toujours aussi perplexe, mal à l’aise et les larmes au bord des yeux), on y parle de l’Afrique et des traditions des régions d’où venaient les esclaves…Et il y a des expos temporaires. A ce moment-là, une faisait le portrait des héros Noirs modernes et l’autre parlait de l’esclavage contemporain en Inde. A voir et à revoir à mon avis.

Liverpool peut également se targuer d’une référence un peu plus glorieuse. Je dirais même qu’elle peut se la péter grave. En effet, c’est d’ici que viennent les Beatles. Le Musée Beatles’Story leur est consacré. Je ne suis pas particulièrement fan des Beatles, mais je dois avouer que (une fois de plus), ce musée était très intéressant. Il retrace toute l’histoire du groupe, de la rencontre de Paul et John (oui, on est intimes maintenant) à la dislocation du groupe. Les lieux emblématiques de leur carrière sont recréés et on peut aisément s’imaginer à leur époque, suivant notre groupe favori. Et puis, quand même, cette période où les artistes réclamaient l’amour dans les chansons, ça fait du bien de s’y replonger.

img_20160813_133055

Dans le musée, ils ont recréé la rue avec le bar favoris des Beatles. Quand je vous y disais qu’on s’y serait cru.

img_20160813_134134

img_20160813_140342

Cette chanson…<3

Il est toujours bon de finir en musique 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s