Homenum Revelio*

Voilà, j’ai vu tout ça. A plus!Mais non, revenez, je plaisante! Je vais vous en parler un peu plus de Oxford. Surtout que c’est une de mes étapes préférées du séjour.

Oxford possède la plus vieille université d’Angleterre. Je n’ai pas la date exacte, mais des textes du 12e siècle la mentionne déjà. Donc oui, c’est une grand-mère…mais qui se porte bien.

A Oxford, tu es transporté dans un autre monde. Selon ta sensibilité, tu es soit chez Harry Potter, soit dans une université d’un autre temps où tu as juste envie de reprendre tes études.

En effet, la saga Harry Potter s’est implantée dans pas mal de décors naturels offert par cette ville et ses magnifiques bâtiments. Et, c’est même devenu un petit argument marketing pour donner envie aux gens de venir visiter. En même temps, face à la beauté des lieux, on comprend. Moi, j’ai surtout eu envie de retourner à l’université. Surtout après avoir pénétré dans la bibliothèque. Malheureusement, les photos étaient interdites. Mais il faut imaginer une très, très, très ancienne bibliothèque, qui sent le bois et où tous les livres sentent les vieux livres et font ce bruit spécifique aux vieux livres quand tu tournes les pages. Oui, il y doit y avoir bien des trésors historiques à dénicher là.

A Oxford, il y a aussi des artistes de rue et…un homme qui prêche en pleine rue pour que tu rejoigne Jésus Christ….C’est un concept.

Notre campement était assez loin du centre-ville, dans un camp scout, en pleine forêt. Toutes les veillées se faisaient autour du feu (<3), matin et soir nous devions marcher dans la campagne anglaise pour rejoindre le bus…On était vraiment pas mal à Oxford 🙂

*formule magique dans Harry Potter, qui permet de révéler une présence humaine. Je voulais m’assurer que vous étiez bien Humains 🙂

img_20160816_173452

Récit d’une journée à Oxford. D’abord, on traverse les champs

img_20160817_143025-copie_fotor_collage

Tu visites en te demandant si tu aurais été une meilleure étudiante avec une BU comme celle de droite

img_20160816_205921

Et tu termines par un feu de camp fait par tes jeunes, parce qu’ils ont trop une âme de Cheyenne (ou de Scout, ou de coureur de bois, c’est au choix)

img_20160816_220107_fotor

Et tu te dis « Tiens, un selfie avec un filtre lumière-feu-de-camp, ça s’est pas encore fait, je vais innover ». Et ton petit chenapan de directeur qui n’en loupe pas une, te fais des oreilles de lapin. Parce qu’en fait, on est de grands enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s