En terres pundjabies

Je te passe le chapitre sur la visite d’Agra et Amritsar. Tavu, je t’évite les redondances, je suis gentille, hein ?:)

Néanmoins, il faut que je te raconte la difficulté à atteindre Amritsar qui est, en soi, une réelle leçon de patience comme seule l’Inde peut t’en donner.

Tout d’abord, retard de notre train : 1h. Ce qui, pour l’Inde, ne peut pas réellement être nommé « retard ». Je préviens donc l’hôtel que notre arrivée sera plus aux alentours de 1h que de 00h. Accroche-toi, ça n’est que le début des péripéties. Le voyage se passe paisiblement, sans événement particulier. Ah si, notre voisin a quand même jugé normal de regarder un film sans bien brancher ses écouteurs (involontairement je suppose). Nous avons donc eu droit aux bruitages d’un film pour adultes…Oui, oui, parfaitement…Vers 00h, nous voilà à une vingtaine de kilomètres d’Amritsar. Le train s’arrête. Là, tu comprends que ça sent mauvais, surtout quand le personnel commence à te dire « non, mais dormez on vous dira quand on arrive ». Et ça n’a pas loupé. 6h pour faire la distance restante. Nous avons donc passé la nuit dans le train, sans savoir évidemment ce qui c’était passé. Un pur moment de bonheur…

IMG_1990_Fotor

Coucou le Pakistan

IMG_20170428_201259_Fotor

Le Temple d’Or et sa sérénité. Je crois que je ne m’en lasserai pas.

Après deux jours à Amritsar, direction Chandigarh. Cette ville fut une sacrée jolie surprise, totalement dépaysante des autres villes indiennes. Et pour cause, elle a été entièrement créée par Le Corbusier, l’un des plus grands architectes français. Pas de vieille ville, elle est sortie de terre en 1951 (une bébé ville en somme). Après la Partition en 1947, Nehru souhaite une nouvelle capitale pour le Pendjab, séparé entre l’Inde et le Pakistan. Il veut que cette nouvelle ville soit « une ville nouvelle, symbole de la liberté de l’Inde, désentravée des traditions du passé…une expression de la confiance de la nation dans le futur ». Oui, rien que ça.

Résultat, une ville avec de grandes avenues, verte, divisée en secteurs au sein desquels on trouve marchés, écoles, hôpitaux…On a la sensation d’être dans une ville occidentale, beaucoup plus organisée que ce qu’on trouve habituellement en Inde. On sent aussi que le niveau de vie est plus élevé : il suffit de voir le prix des hôtels et des restaurants.

On s’est baladé à Rock Garden. Un des coups de cœur de ce séjour . Il s’agit d’un jardin-labyrinthe onirique, créé par Nek Chand, ancien inspecteur de la voirie. Chaque jour, il ramassait des débris et objets sur le bord des routes, auxquels il a redonné vie en créant de véritables œuvres d’art qu’il a disposé dans ce jardin. Un endroit incroyable, plein de poésie. Et cerise sur le gâteau, on est tombé un jour où il y avait des démonstrations de danses traditionnelles du Pendjab.

IMG_2013_Fotor

IMG_2011_Fotor

Oui bon, on reste en Inde quand même. Il faut bien qu’il y ait du monde.

IMG_2018_Fotor

IMG_2015_Fotor

On dirait du Picasso

IMG_2025_Fotor

A côté, tu peux te balader à Sukhna Lake. Un lac autour duquel est aménagé une espèce de croisette. Il a été conçu par Le Corbusier, et ses cendres y ont été dispersées.

Après deux jours, il était temps de quitter Chandigarh direction l’Himalaya. Et pour ça, nous avons pu compter sur l’incroyable Narinder Singh, « l’ange gardien des touristes ». Il nous a spontanément abordé à la gare routière, dans un anglais impeccable. Grâce à cet homme de plus de 80 ans, nous avons pu trouver facilement notre bus, et il l’a même retenu le temps que nous récupérions nos bagages. Je garderai précieusement son étole et ce souvenir d’un homme juste humain, aidant l’Autre sans rien demander en retour. Oui, ce genre de rencontre est encore possible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s